(attention billet médical, à effet soporifique probable. vigilence conducteur niveau 2 ;-)

 

Pendant les vacances de La Toussaint, alors que Miss Dessin chahutait à courir après une copine, son genou s'est bloqué.Grosse douleur, plus possible de marcher, puis en lui soulevant lentement la jambe, deux trois fois, cela s'est débloqué. Puis c'est revenu, encore, encore, encore...

Jusqu'à arriver à 4-5 fois par jour en décembre. Médecin incertain (rotule trop haute?, kiné, pas de sport), et même notre fée osthéo, qui n'a pas pu faire grand chose, mais qui  a commencé à prononcer le mot "opération" (du ménisque), ce qui, il faut bien le reconnaître n'est guère dans ses habitudes.

La copine du premier accident est devenue une experte en "remise de genou" notamment au collège, jusqu'au jour où la douleur était telle, qu'elle n'a pu lui remettre. Appel, urgences, pour m'entendre dire que ce n'était pas une urgence puisque pas un accident (même si la Miss ne pouvait absolument plus marcher),  qu'il fallait prendre un rendez-vous avec un ortho pour dans trois mois, et devant l'insistance de la miss, finalement une prescription de ...béquilles!

Grâce à une amie pédiatre et devant la douleur de la demoiselle, Gai Luron a finalement emmené la Miss aux urgences d'un autre hôpital. Le discours a été un peu le même au début, puis devant l'insistance de la miss, et sa douleur visible, une interne en orthopédie s'est déplacée. Suspicion de déchirure de ménisque, attelle pendant un mois (toujours pas de sport, et pas de ski, bien sur), IRM et nouveau rendez-vous en janvier avec un autre interne en ortho.

Irm pas très net, petite déchirure du ménisque sûrement en train de se remettre, plus d'attelle, toujours pas de sport et re-rendez-vous dans trois mois. Là encore, c'est la tenacité de la miss qui l'a sauvée (ou ses crises de pleurs, assez impressionnantes il faut bien le dire), devant son insistance, on a obtenu rapidement un rendez-vous avec le chef de service, chirurgien orthopédiste en surplus.

Et heureusement car le jour même, l'attelle enlevée, le genou se recoinçait à nouveau plusieurs fois par jour, toujours plus fort, toujours plus longtemps, et toujours plus douloureusement (même la nuit).

Le chirurgien trouvant l'irm pas net (rotule? ménisque?) a prescrit un arthroscanner fait lundi donc, et a revue la demoiselle hier. Malgré trois tentatives successives, le liquide s'est mal réparti et si l'on peut voir clairement que ce n'est pas la rotule, on ignore toujours si c'est bien le ménisque. Et zut! (mais apparemment trois essais c'était déjà beaucoup, si j'en crois les vomissements de la miss à la fin de l'examen! Le gaz anesthésiant n'est pas bien passé ;-)

Donc cette fois, elle va passer une arthroscopie, à priori sous anesthésie générale, le chirurgien va envoyer une petite caméra voir un peu ce  qui se passe vraiment là dedans! Et au besoin, il recoudra le ménisque dans la foulée, car apparemment à cet âge là, cela se "ressoude" assez bien!

Voilà, "y'aplusqu'à" prendre rendez-vous avec l'anesthésiste et le chirurgien, et en attendant croiser les doigts pour que la copine ne soit pas malade et continue de nous réparer notre fille tous les jours (la semaine dernière, la miss s'est retrouvée coincée toute seule en plein escalier, et elle a du crier pour appeler au secours. Au final, ils sont allés chercher  la copine qui était en pleine interro de svt, pour la remettre d'applomb).

 

1229

Premiers pas en surf de la miss fin 2011

 

edit du soir: l'opération est prévue pour le 7 mars! il va falloir patienter encore un peu ;-)