Comme je dis souvent aux enfants (aux miens  et à ceux des autres): dans la vie, on ne fait pas toujours ce qu'on veut.

La preuve? Voilà une semaine que je suis directrice d'école, alors que je ne le voulais paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas du touuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut! (pour une foule de raisons!)

Comment est-ce possible me direz vous?

Une directrice enceinte, et fatiguée de l'être avant l'heure (en petite section, on comprend pourquoi!), une petite école de 5 classes seulement, une collègue qui a déjà tenté le coup il ya  deux ans et en a été dégoûtée à jamais, une collègue qui refuse d'essayer, une nouvelle trop...nouvelle, et une règle qui dit que si personne ne veut c'est Sosso qui y est  à la plus ancienne que l'intérim revient! Et hop, une promo pour Sosso, directrice pour 5 mois, youp là boum, tu le vois là mon enthousiasme débordant?

Depuis une semaine donc, je suis toujours maîtresse de mes grands, sauf un jour par semaine et un deuxième jour une semaine sur deux, où l'enseignante qui fait 3 décharges de direction (sur 3 écoles donc, suivez un peu) me remplace, pendant que je joue  à la directrice dans le bureau!

Super enseignante, déjà chez nous l'an dernier. Elle n'a qu'un défaut: elle...est enceinte aussi! Et...aussi fatiguée avant l'heure (faut dire donc qu'elle a aussi des petits, dont ceux de ma directrice qui fatigueraient un ouistit hyperactif sous guronzan).

La décharge est donc remplacée (ce qui est déjà un exploit en soit, ne nous plaignons pas trop fort) par, comme c'est la mode, une jeune aspirante prof, qui n'a d'autre exprience que d'avoir passé les épreuves écrites en juin! 

Les plus anciens ici, qui savent que j'ai arrêté le mi-temps parce que je n'en pouvais plus de partager ma classe avec des gens plus ou moins compétents et/ou plus ou moins motivés, sauront mesurer mon enthousiasme, tout aussi débordant (tu le vois toujours là?), à partager ma classe, et mes mini-monstres (oui oui ceux là même que j'avais mis un mois à transformer en Zentils Zenfants, travailleurs et ordonnés et qui ont disparus bien plus vite que je ne les avais transformés).

 

Mais tout ça ce n'est pas grave, parce que Gentille directrice m'avait dit: tu verras la direction, c'est fastoche, y'a juste à assurer l'intendance quotidienne et ça ira tout seul! Euh...alors là je n'y croyais pas du tout, et il faut bien avouer que ....je n'ai pas été déçue! 

A la faveur d'un petit coucou ce soir, elle a bien été obligée de constater que la somme d'emm...tombés en dix jours n'était ni banale ni fastoche. Donc soit, je suis encore assise sur une faille spatio temporelle, soit vraiment je suis un aimant à emm...et là mon école à du soucis à se faire, parce qu'à ce rythme 5 mois ça va être looooong! 

 

LA bonne nouvelle c'est que vous risquez de rigoler pas mal, si je trouve la force et le temps de venir vous raconter!